PsycHolistiques, thérapies brèves, holistiques

Rechercher

Aller au contenu

Présentation du livre : Le pouvoir libérateur de la conscience

Techniques

Le pouvoir libérateur de la conscience


Le pouvoir libérateur de la conscience

Présentation du livre de René Sidelsky édité chez Dangles


La plupart des nombreux dessins qui illustrent le livre ont été tout d'abord griffonnés en séance thérapeutique pour expliquer certains mécanismes psychologiques, puis recréés sur ordinateur pour pouvoir être utilisés en d'autres séances avec d'autres personnes.

Commentant les dessins, cet ouvrage propose une démystification du moi, de l'ego. L'identification au moi, avec pour conséquence inévitable un égoïsme despotique, est la principale cause des souffrances individuelles et collectives dont l'humanité s'est affligée. Cette identification néfaste résulte d'un déficit de conscience, et d'un obscurcissement de la réalité provoqués par le moi qui projette sur le monde réel, en le falsifiant et en l'occultant, sa propre fantasmagorie de telle sorte que chacun de nous a sa propre vision du monde, démontrant ainsi l'incapacité du moi, ou du mental, à témoigner vraiment de la réalité.

Le moi est un outil, une fonction vitale qui nous permet, en prenant appui sur les messages des sens, d'être en relation avec le monde matériel et avec les autres, assurant ainsi une certaine sécurité et continuité du corps. Tant que le moi remplit simplement et efficacement son rôle d'outil, d'interface entre nous et le monde, tout va bien. Cependant, en conséquence d'un développement faussé, le moi revendique si intensément son existence que nous nous identifions à cet outil tonitruant. Nous croyons alors que nous ne sommes que la totalité des mécanismes de défense et de réaction qui conditionnent nos attitudes dans la vie en fonction des croyances que nous avons élaborées en traversant les événements.

L'ultime guérison consiste à diminuer le moi dont l'hypertrophie crée en permanence des souffrances, tant personnelles que collectives. Ce point de vue n'est plus celui de la psychothérapie classique, laquelle considère le moi comme une donnée tangible, comme une entité malade qu'il convient de guérir, mais celui de la spiritualité. Cette dernière considère que le moi est illusoire et qu'il est le plus grand obstacle à éliminer pour accéder à l'expérience authentique du Sacré et vivre en paix dans l'amour sans condition.

Face aux pièges de la pensée-moi, l'ultime et vrai remède, c'est la conscience. Le savoir, accumulé par l'ego, ne peut véritablement guérir la souffrance morale causée par l'ego. Seule la conscience guérit vraiment la souffrance causée par l'ignorance, elle dissipe cette dernière comme seule la lumière triomphe de l'obscurité.

__________________________________

Accueil | Coordonnées | Techniques | Entretiens | Qui suis-je ? | Liens | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu