PsycHolistiques, thérapies brèves, holistiques

Rechercher

Aller au contenu

Qui est fou ?

Entretiens


Voir aussi :

Développement personnel

Entretiens thérapeutiques







Petit jeu instructif :

Cliquez ici et écrivez sur
une feuille la phrase qui
apparaît.
Ensuite seulement,
cliquez ici


































Entreprendre une psychothérapie,

est-ce raisonnable ?


Nombreux sont ceux qui se cramponnent encore à un préjugé commun :

« Entreprendre une psychothérapie signifie que l'on est fou »

Le plus souvent, ceux qui pensent ainsi, ont trouvé de cette manière une sorte d'alibi, qui leur permet de considérer comme normales et tolérables, leur excessive timidité, leurs peurs ou angoisses, leurs inhibitions, leurs difficultés relationnelles, leurs insomnies, leur hantise de la mort ou de la maladie, etc.


Il trouvent sain d'esprit de souffrir pendant de nombreuses années, tout en perturbant ceux qu'ils côtoient, plutôt que de regarder en eux-mêmes pour y découvrir ce qui les empêche de vivre libre et heureux, et de pouvoir enfin rayonner la joie de vivre autour d'eux. S'ils sont sains d'esprit, pourquoi consomment-ils tant de produits psychotropes ?


Nous sommes prisonniers des forces psychiques qui nous manipulent, et qui dominent notre comportement, parce que ces forces sont inconscientes. Plus nous démasquons ces forces obscures, plus elles se résorbent, car c'est avant tout l'inconscience qui est cause de souffrance, tandis que plus de conscience est source de liberté.


Dans mon cabinet de psychothérapeute,
je reçois des êtres merveilleux.


C'est ainsi que je les perçois, car leur véritable personnalité - dont je les aide à accoucher - je la discerne toujours en eux au-delà des systèmes de défense qui les encombrent aujourd'hui, mais qu'ils ont dû élaborer pour traverser victorieusement les conditions qu'on leur a imposées, souvent dès leur plus jeune âge.


Ils sont courageux, car ils osent se regarder en face. Ils cherchent ardemment la vérité. Ils ne veulent pas se résigner à se droguer indéfiniment avec des médicaments, dont les effets secondaires pervers sont inévitables, et qui ne guérissent rien au fond.


Ils veulent vraiment accéder au bonheur, être libres et autonomes.

Je les trouve en vérité beaucoup plus sensés que les personnes qui pensent qu'entreprendre une psychothérapie signifie que l'on est « fou ».


Et vous, qu'en pensez-vous ?
__________________________________________________

Accueil | Coordonnées | Techniques | Entretiens | Qui suis-je ? | Liens | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu